Merci !


Une telle aventure ne saurait exister sans l’aide, le soutien et les compétences de nombreuses personnes. En tout premier lieu, mes parents et ma famille. Ensuite, mon ami et coéquipier Pascal, dont l’implication à mes côtés dès la première ébauche du projet a permis sa réalisation et dont la présence à bord me ravit.

François, sans qui nous n’aurions pas trouvé aussi rapidement un excellent bateau et qui, avec sa compagne Magga, n’ont pas été avares d’aide, soutien et conseils avisés, liés à leur immense expérience de la navigation de plaisance. Leurs encouragements dans les périodes de doute, leur disponibilité et leurs piqûres de rappel m’ont permis d’avancer, encore et toujours, sans trop dévier et me disperser. J’ai été ravi et honoré de partager la première vraie navigation d’Azymuthe avec eux et Pascal dans la baie de Hyères en mai.

Merci également à Daniel et Régine de m’avoir cédé leur voilier. Il parait que les deux plus beaux jours de la vie d’un plaisancier, c’est le jour où il achète son bateau et le jour où il le revend… Humour de ponton. Merci Daniel de m’avoir laissé un bateau en parfait état.

en voyage

en voyage

Parce qu’une telle aventure crée une absence de longs mois durant, il y a des pensées spéciales pour quelques personnes particulières. Isabelle, fidèle amie, gardienne du feu au pays, sans qui je ne pourrais partir l’esprit libre ; Françoise qui n’a cessé, sans avoir l’air d’y toucher, de me pousser et qui, toujours sans avoir l’air d’y toucher, prend soin de moi depuis plus de 10 ans ; Yves,  Nadia, « Boulon », Fab'(s), Roland, Cate, Max, nos conversations, votre présence vont me manquer ;  Véro, notre pourvoyeuse de fraîcheur littéraire à bord ; Stéphane & Nicolas, les deux fidèles d’entre les fidèles depuis plusieurs décennies, toujours là, dans la tempête comme dans la plénitude, présents.

Je les connais depuis peu, ils m’ont accueilli sur le ponton F avec sympathie et ouverture, ils m’ont aidé, conseillé, invité à leur bord, transporté ou encore ‘lessivé’ ou ‘soigné’,  merci de votre accueil, Fabrice, Pierre, Valérie, Didier et Joël. Je pars avec un peu de chacun de vous. Dernier clin d’oeil pour le patron et le personnel du resto de l’Etoile sur les quais de Port-Camargue. Ils nous ont accueilli, supporté et très bien nourri avec gentillesse, disponibilité et humour. Merci Guillaume, Christel & Co, on pensera à vous en dégustant les bouteilles de « Madame » !

Enfin, toutes celles et ceux qui, à un moment ou un autre, m’ont encouragé, conseillé et transmis leur enthousiasme pour l’aventure.